|

Today's wind direction

Wind direction

Parc Éolien Flottant en Corée

Le project

EDPR est l’actionnaire majoritaire de Korea Floating Wind Power Co (KF Wind). KF Wind est en train de développer deux projets éoliens en mer dans la région d’Uslan (Corée) pour une capacité combinée maximale de 1 500 MW.

Le projet de KF Wind se situe à une profondeur de 200 m et à 70 km des côtes. Des projets dans des eaux aussi profondes ne peuvent pas être réalisés avec la technologie traditionnelle de l’éolien posé. C’est pourquoi KF Wind utilisera des plateformes flottantes, une technologie dans laquelle EDPR est le leader mondial depuis la construction du WindFloat Atlantic au Portugal, avec une vaste expérience dans le développement d’autres parcs éoliens flottants en France et en Californie.

Le processus de développement

En 2019, KF Wind a signé un protocole d’accord avec les autorités locales d’Uslan. Elle est actuellement en train de finaliser les demandes d’autorisation et les investigations exigées pour l’installation de trois lidars flottants sur le site du projet. Lorsque les lidars seront installés, le projet avancera avec la demande de licence d’exploitation pour la production d’électricité. Une fois la licence obtenue, les projets bénéficieront d’un accord de bail avec option d’achat et de raccordement.

Conformément à la réglementation coréenne en vigueur, ce projet d’énergie éolienne en Corée du Sud pourra recevoir le prix du pool auquel s’ajouteront 3,5 certificats verts par MWh généré.

Les avantages

Le projet aura pour principal effet de contribuer à l’économie locale et de créer des opportunités pendant les phases de développement, de construction et d’exploitation des parcs. Parmi les industries les plus concernées figurent l’industrie sidérurgique, les ports et les chantiers navals.

KF Wind produira une électricité sans émissions de carbone ; comme les éoliennes flottent à 70 km des côtes, le projet éolien en mer coréen n’aura aucun impact visuel et les dommages sur les fonds marins et la vie marine seront minimes.

Enfin, le consortium s’engage à travailler avec les associations de pêcheurs et d’autres acteurs locaux afin de s’assurer que les projets sont bien situés et développés d’une manière responsable.

La Corée du Sud se situe au 11e rang mondial en termes de PIB et elle est le 9e plus gros consommateur d’électricité au monde.Le pays présente aussi une très forte dépendance vis-à-vis de l’énergie et un mix énergétique polluant. Ces facteurs, associés à une densité de population très élevée qui entrave le déploiement des technologies renouvelables terrestres, font de la Corée du Sud l’un des marchés les plus prometteurs de l’énergie offshore pour les dix années à venir.